Outils pour utilisateurs

Outils du site


assoce:guiilde:merastelon:campaigns:une_galaxie_d_acier:une_galaxie_d_acier

Merastelon : Une Galaxie d'Acier

ATTENTION : LE CONTENU DE CETTE PAGE EST HAUTEMENT SPOILANT

Cast

MJ : Angel

Joueur Personnage Feuille
Crecre Alex Jackson feuille d'Alex
Djamal Vlad feuille de Vlad
Eni Richard Brooks feuille de Richard
Vorlio Andrew Fizz feuille d'Andrew

Feuille de perso vierge google doc
PNJ

Time Line

Acte 1

Année 0

Après 20 ans de guerre, Sol est unifiée par Leopold. Les réjouissances sont au rendez-vous dans le monde entier, seules quelques poches de résistance subsistent.
C'est dans ce contexte que nous sommes contactés par Glüksman (qui est alors le bras-droit de Leopold). Nous sommes envoyés sur le site d'un ancien silo de missiles, un bunker fortifié qui, au vu des ressources dont il dispose, développerait quelque chose qui aurait été susceptible de renverser le cours de la guerre. Le commandant Botch est en charge du siège du bunker.
Jonathan est le commandant de cette base et le professeur Ikel travaille sur le projet.
Nous assistons alors au lancement du premier vaiseau solien avec 1 million de colons en cryostase à bord.

Année 1

Au début de l'année 1 du nouveau calendrier solien, Leopold démissionne du gouvernement afin de permettre la mise en place d'une élection présidentielle planétaire.
Le gouvernement temporaire de Sol est pris en mains par Glüksman et la campagne électorale débute, la fin de celle-ci est prévue 8 mois plus tard.
6 mois après le début des élections un évènement capital dans l'histoire de Sol se produit, un 1er contact avec une race extra-solienne est établi à bord de l'Imprenable entraînant le repoussement des élections en fin d'année 3. Nous apprenons à l'occasion que les aliens ont laissé 6 artéfacts à bord de l'Imprenable.

Années 2-3

Durrant l'année 2 Richard est contacté par le gouvernement de Glüksman afin d'opérer des analyses sur les artéfacts aliens (Il en déduira alors que ceux-ci sont un systèmes d'apprentissage de langage ? (les artéfacs ont révélés un pic d'activité au 1/3 de l'apprentissage)).
Pendant ce temps la campagne politique bat son plein. Leopold, Ibanna et Andrew cherche à créer un vaisseau, de son côté Ericson recrute une véritable armée et Veïka quant à lui est assassiné par l'un de ses opposants religieux.
Alex Jackson est, à la demande d'Ibanna mit hors circuit par des moyens “radicaux”, il avait alors un petit poste dans le gouvernement.
Andrew fait un coup d'éclat dans la campagne grâce à un hologramme de lui-même de plusieurs km de haut, mais celui-ci est rapidement saboté par Leopold.
Le 1er tour s’achève 1 mois plus tard sur les résultats suivant :

  1. 37% Leopold
  2. 27% Ibanna
  3. 25% Andrew
  4. 11% Shuzaku
  5. 17% Abstention

Année 4

Shuzaku, ravagé après son échec aux élections, se suicide.
Les chantiers des vaisseaux de Leopold et d'Ibanna avancent à un rythme soutenu.
Les mercenaires d'Ericson se lancent à l'assaut du vaisseau de Leopold. Ce dernier rejoint personnellement le combat pour y mettre un terme, malheureusement trop tard, le vaisseau fut complètement ravagé par les tirs répétés des chars.
Fou de rage contre Ericson, Leopold lance alors une contre-attaque durant laquelle ils seront tous deux portés disparu. Andrew reprend alors la place de Leopold dans la campagne, après plusieurs mois d'absences sur la scène politique.
2 semaines plus Ibanna expose son vaisseau maintenant opérationnel. Suite à ça, elle écrase Andrew dans les sondages.
Le 2ème tour s'achève sur les résultats suivant :

  1. ~ 80% Ibanna
  2. ~ 20% Andrew

Année 5

Ibanna est maintenant la 1ère présidente solienne, cependant son “investiture” est controversée dans la population à cause de la disparition de Leopold qui devait être son opposant au second tour. Elle tient à rassurer le peuple de Sol et lui montrer qu'il n'existe aucune hostilité entre elle-même et Andrew, c'est dans cette optique qu'elle nous offre la possibilité de participer au voyage inaugural du 1er vaisseau solien : l’Hibiscus.
Nous acceptons bien évidement son offre avec grand plaisir et commençons les entrainement préparatifs à la mission. L'équipage du vaisseau seras composer d'une équipe de pilotes et de scientifiques, d'un “groupe de presse”, d'un contingent militaire réduit, ainsi qu'une poignée de civil tirée au hasard parmi la population solienne.

Peu de temps avant le départ Alex est contacté par télépathie par un être pour le moins intrigant. Il prétend se nommer Emmé et, selon ses dires, c'est un Zorli, il observera d'un œil invisible à bord de l'Hibiscus, il sera autonome et donc indétectable en ce qui concerne l'eau et la nourriture. Cela pourrait sembler inquiétant, mais s'il souhaitait nous causer des problèmes il n'aurait pas à attendre que l'on quitte Sol pour le faire.

Richard : En un sens je trouve même cela rassurant d'avoir un “expert” du voyage inter-stellaire à notre bord.

Les préparatifs sont maintenant terminés, nous sommes en orbite autour de Sol et prêt à l'enclenchement du moteur WARP (Weird Alternate Reality Plane)… 5…4…3…2…1…Enclenchement. À cet instant un étrange rayon émane de l'Hibiscus, il déchire littéralement notre espace-temps, notre réalité, comme une vulgaire feuille de papier. En un instant l'Hibiscus est happé dans la faille ainsi créée, comme tracté par une force gravitationnelle intense, la faille se referme derrière nous plongeant le vaisseau dans l'obscurité.
Les réserves de carburant sont vides, nous avions prévu suffisamment de carburant pour tenir 8 mois, le temps d'un aller-retour jusqu'au système Propus qui se trouve à 4 parsec de Sol (soit tout de même un peu plus de 13 années lumière…), mais dès notre entrée dans le WARP celles ci se sont évaporées en un instant. Grâce au détecteur nous savons cependant que nous nous éloignons de Sol et les moteurs semblent fonctionner.

Richard : D'un certain point de vue on a de la chance, si ça se trouve nous ne resterons pas coincé dans cette dimension éternellement.

Nous sommes parti depuis maintenant 4 mois, Sol vient de disparaitre des détecteurs, mais nous devrions arriver sous peu. Richard : Les jours s'écoule mais nous ne sortons pas du WARP, le vaisseau alien dont nous avions reçu la visite sur Sol n'était apparu que 2 mois plus tôt sur les détecteurs, peut-être voyageons nous plus lentement. La vie continue a bord de l'Hibiscus et des couples se forment parmi les soldats, l'équipage garde le moral tant bien que mal.
8 mois se sont écoulés depuis notre départ lorsque nous arrivons à destination, et nous avons maintenant un problème majeur : il ne nous reste pas une mole de carburant pour repartir… Il nous faut de l'hydrogène et il nous en faut en masse. Après avoir effectué quelques relevés les seules sources d'hydrogènes à portée semblent être :

  • Propus
  • Quelques astéroïdes environnant
  • L'eau des réserves du vaisseau

Après quelques manœuvres plus où moins fructueuses avec les astéroïdes, nous avons remplit les réservoirs aux 2/3, et nous n'avons perdu que du matériel secondaire et 2 des 4 missiles nucléaires en notre possession. Nous proposons alors au reste de l'équipage du vaisseau un rationnement en eau qui nous permettras de remplir le reste des réservoir.
Le moteur démarre et nous repartons en direction de Sol. Encore une fois toutes les réserves ont disparu instantanément.
Le voyage se déroule sans encombre, 2 mois plus tard un point réapparais sur le radar et le fils de Jonathan et de Céline vient au monde. Encore 2 mois et l'Hibiscus était de retour sur Sol. Il fut accueilli en héros par la population.
Nous sommes alors convoqués par Ibanna pour le debriefing de mission.

Richard : J'ai eu le temps de faire quelques tests et calculs durant le voyage. J'impute la différence de temps de allé/retour à la présence de carbone dans les réserves du vaisseau pour le voyage aller, des calculs et expériences plus poussés permettrons surement d'étayer cette théorie.
D'autant plus qu'il apparait qu'il est impossible de créer de l'hydrogène dans le WARP alors que les matériaux de base sont quant à eux bien consommés.

Pendant ce temps sur Sol :

  • les actions de Mars Corp montent alors que Prisme descend.

Année 6

Le gros des recherches de Mars Corps se tournent vers la fusion nucléaire. En effet, de nombreux progès sont effectués dans ce domaine de la physique, et nous apprenons assez rapidement la création de mini-piles à fusion, capables d'être embarquées dans des armes de poing dont la puissance dépasse complètement celle des armes laser électriques précédentes. Une version plus puissante est également développée par Jason pour utilisation dans l'espace.

Si Mars est capable de fournir un budget à Richard, ses découvertes donnent de bons résultats préliminaires il est en effet possible de créer une IND (interface neuronale directe), même si nous n'avons pas encore de résultat concret.

Pendant ce temps, Alex, c'est mis en relation avec Ibanna. Elle écoute son histoire avec attention, mais affirme n'avoir jamais entendu parler d'un alien invisible nommé Emmé. Elle lui refusera par la suite l'accès aux objets aliens.

Roger apprends vite, quoiqu'il passe plus de temps avec Johnathan qu'avec Alex. Du reste, l'invitation d'Alex sur le plateau de TV se passe bien.

On remarque que l'émission d'Andrew n'a pas autant de succès que cela. Les shows n'obtiennent pas toujours l’approbation du gouvernement, les guest star sont difficile à convaincre et les budgets, limités. Andrew poursuis durant un certain temps, avant de finir par lâcher l'affaire. L'opinion publique sur l'espace est tout de même très bonne, les quelques épisodes publiés parlant clairement aux auditeurs.

Suspect de cet échec inhabituel, il rejoint Valdimir pour essayer d’enquêter sur le vaisseau disparu et les affaires courantes du gouvernement. Des rumeurs circulent comme quoi Ibanna chercherais à étouffer certaines affaires, et ce qui s'est passé durant le voyage notamment. Pourquoi ?
De même, le premier vaisseau est introuvable. Toute trace en as été effacé, et comme il n'a jamais eu de vol public, peu de gens s'en souviennent. Quand à ceux que nous rencontrons, ils sont désolés mais des contrats de non-divulgation les bloquent. Nous n'apprenons rien sur Léopold, et Mars et Ibanna sont en relation très proche en ce moment. Rien d'étrange, vu que le partenariat Mars-Gouvernement est public, mais il y a récemment eu une commande particulièrement importante de matériel que Vlad n'a pas su tracer.

Le début de la seconde partie de l'année verra Richard ressortir de sa cave/laboratoire avec de la technologie (biologie/informatique/ingénieurie) utilisable : un système qui permet d'instancier un programme souche par l'esprit. Cela ne fonctionne qu'une seule fois, mais permet de réaliser des prouesses nouvelles. Cette technologie sera brevetée par Mars qui en fera des missiles liés, programmés au lancement avec un système de reconnaissance Ami/Ennemi et de trajectoire basé directement sur l'esprit du capitaine. Quelques mois plus tard une série de mesures contre-missiles similaire sera commercialisée également.

Les systèmes de communication extra-soliens sont tous sous le contrôle du gouvernement, et il est très difficile de s'en approcher.

Cette période est tout de même marquée d'un évenement heureux, la naissance de Maxime, fils de Vlad et Alice.

Les enquètes menées sur le gouvernement avancent de moins en moins, jusqu'au moment où on nous fait comprendre qu'il serais bon pour tout le monde d'aller voir d'ailleurs.
C'est dans ce climat chargé alors que nous sommes un jour tous les 4 contactés par Glüksman, qui aimerais nous voir 'de toute urgence' et 'discrètement' …

Année 7

Nous rencontrons Glüksman dans sa “demeure” de campagne, une sorte de grand manoir quelque peu isolé. Il nous apprend alors que tout comme nous il a de son côté “surveillé” les activités d'Ibanna, qu'il semblerait que celle-ci soit entrée en contact avec une race extra-solienne il y a quelque mois et qu'elle ait conclut une sorte de marché, un échange dont nous ignorons les termes et les objectifs. Le Leopold et l'Hibiscus sont déjà parti depuis 2 mois en direction du système Iras.

Glüksman nous propose alors une mission, il sort de son bureau un dossier contenant les photos d'une base secrète située non loin de la capitale. Elle contiendrait selon lui l'Ibanna, vaisseau initialement construit par Andrew lors de la campagne, qu'elle aurait “subtilisé” avant de le faire équiper dans ce complexe où il aurait notamment reçu des moteurs WARP nouvelle génération 2 fois plus efficace que ceux des autres vaisseaux. L'objectif de la mission consiste à récupérer ce vaisseau afin de rattraper le Leopold et l'Hibiscus dans le WARP pour assister à l'échange.

Nous décidons alors d'infiltrer la base dans la nuit.
Après une approche discrète Vlad est au pied du mur d'enceinte et lance un grappin en haut du mur… Après 2 échecs :

Andrew : Bon tu l'accroche ton grappin ? On a pas toute la nuit non plus…

À l’essai suivant le grappin s'accroche tout en attirant l'attention d'un garde préalablement repéré par Andrew.

Andrew : Attend je vais lancer une pierre de l'autre côté pour détourner son attention.

Il saisir alors la première pierre qu'il peut trouver avant de la lancer violemment dans la tête du garde en question qui donne immédiatement l'alerte. Richard constatant avec dépit que Vlad n'est d'une part pas foutu de lancer une corde correctement, mais ne sait pas non plus comment y grimper sans se casser la gueule, laisse alors échapper un commentaire peu reluisant. Décidant qu'il est trop tard pour les subtilités il met alors hors service l'un des deux gardes de l'entrée principale, pendant qu'Alex se charge du deuxième. Vlad laisse sa corde avec aigreur pour se diriger vers la porte verrouillée.
Une petite explosion plus tard et la porte est maintenant ouverte. Nous entrons dans la base tandis que des soldats se rassemblent pour nous intercepter. D'un rapide coup d'œil Vlad repère le hangar principal vers lequel il se dirige à toute allure suivit de prêt par Alex et Andrew, Richard quant à lui, peine à les suivre à cause d'un manque flagrant de caféine dans le sang.

Vlad : Je sais peut être pas escalader un mur, mais moi au moins je sais courir.

Richard : Pfff… pfff… Ouvre donc cette porte au lieu de raconter des conneries…

Nous entrons dans le hangar et un petit pépin de pistolaser plus tard nous voici dans le vaisseau. Alex prend les commandes et nous sortons du hangar à grand coup de canon.

Glüksman envoie un engin de ravitaillement pour remplir le moteur WARP. Et quelques missiles nucléaires de l'Imprenable plus tard nous voila dans le WARP en direction d'Iras pour un voyage de 3 mois (6parsec).
3 mois s'écoule et nous voici à destination, nous avons doublé les 2 autres vaisseaux dans le WARP, et les extra-soliens sont déjà là. Nous remplissons le réservoir de deutérium dans l'une des géantes gazeuses du système avant de nous poser près des vaisseaux aliens.
Nous établissons un contact pacifique avec eux (même si nous ne nous comprenons pas vraiment), toujours est il qu'ils attendent que l'on honore notre part du marché. Nous décidons donc de nous faire passer pour des envoyés d'Ibanna auprès du Leopold et de l'Hibiscus qui devraient sortir du WARP d'ici une à deux semaines. Celles-ci s'écoulent sans que rien de notable ne se produise.

À leur sortie du WARP le Leopold et l'Hibiscus prennent contact avec nous :

Soldat : Appel au vaisseau inconnu, veuillez déclarer votre identité.

Andrew : Officier de l'IFS (Ibanna Force Squad) en mission, à bord de l'Ibanna.

Richard (criant depuis le fond de la pièce) : Vous êtes en retard les mecs !

Andrew : Nous avons 2 objectifs de mission, 1 tester les moteurs du vaisseau, on pensait arriver en même temps que vous mais il y a du avoir une erreur de calcul… Et 2 récupérer l'objet de l'échange et profiter des moteurs nouvelle génération pour le ramener au plus vite sur Sol.

Soldat : On va vérifier votre ordre de mission, on se retrouve aux coordonnées suivantes.

Andrew : Très bien, Ibanna terminé.


Nous décidons en cas de problème de fuir vers Hiraki. Apparemment, les faux documents et les compétences d'acteurs ont réussi à convaincre les soldats d'en face : bien qu'ils soient prudents, ils sont d'accord pour que nous participions à l'échange et ramenions l'objet sur Sol, moyennant la présence d'un de leurs gars (Bob#42). Le chef opératif de la mission nous montre le colis.

Il s'agit d'une imposante caisse, avec tous les symboles qui rendent ces caisses attrayantes (en particulier pour les scientifiques) : fragile, difficilement inflammable, tenir hors de portée de l'humidité, risque 0 sur chimie et gaz. En l'ouvrant, nous trouvons pleins d'autres conteneurs dans lesquels sont entreposés au total une vingtaine d'armes, principalement des prototypes d'armes hautes technologie de Mars.

La rencontre avec les extraterrestres se passe sans encombre. Vlad assure le côté militaire, les autres l'échange. Leur conteneur, plus petit et plus cylindrique, contient 8 fioles avec un liquide jaune chartreuse dedans, conservées dans un liquide refroidissant (de l'azote ?).

Tout va pour le mieux, nous nous séparons, et… le Leopold et le Petit Biscu.. l'Hibiscus se mettent à tirer sur les vaisseaux aliens à coups de missiles nucléaires. Nous aurions du nous douter qu'Ibanna aurait une stratégie mêlant finesse et doigté. Bref, c'est le moment que tout le monde attend : celui où les vaisseaux s'envolent en urgence et où on assomme Bob#42 (dans le doute).

Les aliens ripostent : cela a le mauvais goût de démolir l'aile du Leopold. Un autre tir, une sorte d'IEM, le fait partir à la dérive. La riposte tombe, et l'Hibiscus détruit un vaisseau opposant dans une explosion de feu et de métal. Quant à nous, nous décidons de tirer sur l'Hibiscus - bah, dans le doute. Et la chance était avec nous : leurs moteurs semblent avoir été salement touchés.

Peu après, l'autre vaisseau alien réussit à s'enfuir dans le Warp. Alors que notre scientifique tente de déterminer rapidement (“10 seconds flat”, qu'il disait) la direction dans laquelle ils sont partis, les pilotes restants manoeuvrent brutalement les vaisseaux pour esquiver les missiles des autres. Mais alors, l'Hibiscus tenta une manoeuvre désespérée, mais pas dénuée de génie. Après une vrille improbable, leur aile vint toucher la coque de notre vaisseau et ils enclenchèrent leurs moteurs Warp. Nous partîmes donc direction Sol !

Alex : Mais c'est quoi ce pilote ?


Remis de notre surprise, il fut temps de faire le point. Nous voici donc dans le Warp. Nous eûmes tout le loisir de nous occuper pendant le voyage.
De prime abord, nous convainquîmes Bob#42 que c'était lui qui avait le plus foiré quand il était question du tir nucléaire sur l'Hibiscus. (“Bon, faut pas déconner, on le soutiendra quand même pour pas qu'il se fasse trop punir”, Andrew).
Par suite, vu que l'Hibiscus était toujours sensuellement (<3) attaché à nous (“Tu paieras pour ça, Ibanna”, Andrew), Andrew tenta d'établir les communications avec lui. Et… ben… ça marchait (“Ah, le Warp !”, Richard).

Andrew : Ici l'Ibanna, communication vers l'Hibiscus. Est-ce que vous me recevez ?

Soldat : Ici l'Hibiscus, nous vous recevons 5 sur 5.

Andrew : Dafuq?! Parfait ! Allez donc me chercher le chef opératif, j'ai deux mots à lui dire.



Chef : Ici Bob#4875, chef opératif. Vous me recevez !

Andrew : Parfaitement. Par contre, vous ne recevrez pas les honneurs pour avoir fait complètement foiré la mission ! L'un des vaisseaux extraterrestres s'est enfui.

Chef : Nous aurions pu réussir si vous ne nous aviez pas trahi. Le missile nucléaire n'était pas très plaisant.

Andrew *fort* : Qu'est-ce que vous croyez ? Si nos communications n'avaient pas été brouillées par les extraterrestres, et que Bob#42 était plus compétent, nos protocoles de verrouillage de missile ne vous aurait pas ciblé ! Vous osez insinuer que nous vous avons tiré dessus à dessein ?

Chef : Non, je, heu… Je vais en discuter avec mon équipage.


Bref, pendant le voyage, notre scientifique eut tout le loisir de tester les fioles (surveillé de près par les autres). Il s'en dégageait odeur à la fois de matin, de forêt, d'été, de “soleil qui a beaucoup tapé” (un mélange entre terre et herbe). Dilué avec du sang, cela s'adapte, et produit du sang, groupe O-, avec diminution du pH du liquide (pour se rapprocher de celui du sang).
Dans du café, il se transforme en café, mais le café brille (Présence 1 diffracte la lumière). Une analyse directe du produit ne donne pas de résultats “logiques”.

Richard : Bof, ça n'a pas l'air dangereux ce truc… Il est temps de faire passer les tests à la phase suivante…

Alex : Tu ne vas pas faire de connerie au moins ?

Richard : Rahhh, tu me connais…

La phase suivante étant le test sur soi-même, Richard reparti dans son labo et s'injecta directement dans les veines le contenu d'une éprouvette du liquide, sous l'œil curieux d'Andrew qui se tenait prêt à larger le laboratoire dans le WARP au moindre problème.

Richard : Ce truc est génial ! C'est encore mieux que le café ! Et tu sais que RIEN n'est mieux que le café !… Et, Et merde.

Andrew (le doit prêt à pousser le petit bouton rouge) : Quoi ?!

Richard : … J'ai cicatriser autour de la seringue… fascinant… Enfin, quand tu en prendras bois-le plutôt…

Une fois la nouvelle apprise par le reste du groupe, Vlad craignant que les fioles ne contiennent une sorte de drogue pris alors l'initiative de les cacher.

Vlad : Bon maintenant que c'est trop tard tu peu peut-être au moins en profiter pour faire des analyses plus poussées ?

Richard : Pas vraiment, en fait il me faudrait un prélèvement sanguin d'avant l'injection. Mais ça peut ce faire si j'ai autre volontaire.

Vlad : *tousse* boulet

Richard : Un oubli ça arrive à tout le monde. Et puis je vous assure que ce truc est pas dangereux, je me sens en pleine forme.

Andrew se porta volontaire pour le test. Les éprouvettes ayant cependant disparut Richard repris ses activités pendant qu'Andrew se mettait en quête de celles-ci. Une fois retrouvées les analyses ont révélé que le liquide est entre autre un remède universel…

3 mois s'écoulent, Vlad à bu le contenu d'un demi flacon alors qu'Alex refuse encore catégoriquement d'en absorber la moindre goute. Nous nous préparons à la sortie du WARP… Mais visiblement pas assez, nous réapparaissons au beau milieu d'un champs de mines spatiales avec toute une flotte en comité d’accueil.

Andrew : Ibanna ? Vous me recevez ? On a votre colis.

Donnée manquante

Richard (brisant une des fioles sur le micro) : Une de moins…

Ibanna : Il y en avait donc plus d'une…

Andrew : Oui il y en avait 4.

Ibanna : Je sais maintenant qu'il y en avait plus de 4…

Vlad : Oui il y en avait 25.



Richard (cassant une 2ème fiole) : Deux de moins.

Ibanna : Je vous propose un marché. Refaites cela, et j'ordonne à la flotte de vous pulvériser…

Richard : Ce serait dommage vous y perdriez vos belles fioles…

Ibanna : Je suis prête à courir le risque. Mais j'ai une autre offre, rendez moi les flacons, et je vous laisserais atterrir sur la planète de votre choix dans ce système, hormis Sol évidement

N'ayant guerre le choix nous acceptons, et nous voici en route vers Mars où un groupe de soldats vient récupérer 4 flacons ainsi que détruire nos moteurs pour être sûrs que l'on ne décide pas d'aller faire un tour.

Nous avons cependant pu envoyer un message crypter vers Glüksman, espérons qu'il trouveras un moyen de nous sortir d'ici.

Année 8

Nous sommes coincés sur Mars, Richard et Vlad essayent de réparer la radio depuis maintenant 2 mois. La dernière fois que nous avons discuté de l'avancement des réparations ils ont dit avoir “perdu une vis”. Les dommages sont sûrement plus importants qu'ils ne l'imaginaient…

Cela fait maintenant 9 semaines que les soldats d'Ibanna nous ont laissé moisir ici, la radio fonctionne à nouveau, en tout cas nous captons une transmission.

Message automatique : Aux occupants du vaisseau stationné sur Mars, répondez s'il vous plait… Aux occupants du vaisseau stationné…C'est un message automatique dont nous sommes les destinataires, nous ignorons depuis combien de temps celui-ci est émis, mais visiblement quelqu'un nous cherche sur Sol.

Nous répondons donc au message et attendons de nouveau. Quelques temps plus tard nous recevons une nouvelle communication.

??? : Au vaisseau stationné sur Mars, vous me recevez ??

Andrew : On vous reçoit, veuillez décliner votre identité.

??? : Le capitaine Vladimir est-il ici ?

Andrew (gueulant dans le vaisseau) : VLAAAAD, coup de fil pour toi !

Nous arrivons tous au poste de radio, c'est Alice, cela fait 2 mois qu'elle essaye de nous contacter. Elle souhaite construire un vaisseau pour venir nous chercher, mais ne sait pas où trouver du soutien. Nous lui conseillons donc de contacter Jason et Aziz, et d'essayer de contacter Jonathan. Elle monte alors un front de résistance et lance des opérations de guérilla, ce qui attire l'attention de Jonathan. Ils pensent pouvoir construire un vaisseau en 2 mois. Pendant ce temps elle mène une autre opération pour récupérer le transpondeur d'un des vaisseaux d'Ibanna, l’assaut est commandé par Jonathan. Après avoir copié l'identifieur, ils en transmettent des copies tout autour de la planète afin de perturber l'Imprenable.
La mission est prête et le vaisseau décolle. Tout ce passe bien jusqu'à ce que nous recevions une communication radio dans laquelle nous entendons des coups de feu, des cris suivit d'un “Gloire à Ibanna” et d'une explosion. Le vaisseau perd rapidement de l'altitude avant de se crasher sur Sol.

Emmé nous contacte : accord 24h

N'ayant guerre le choix nous acceptons et nous rendons immédiatement sur les lieux du crache. Là nous récupérons Alice, Jonathan, Jason, et Roger inconscient, mais saufs.

Nous leur faisons nos adieux sous format vidéo, nous risquons de ne pas nous revoir de si tôt…

Alice se réveillera au cours de ces adieux, et Richard donne rendez-vous a Jason dans 10 ans sur Iras.

Nous nous préparation a prendre une revanche bien méritée. Nous parton à l’assaut de l'imprenable

Assaut sur l'Imprenable

Après un derniers discours pour la Résistance sur ce jour qui allait changer la face de Sol, nous préparons un plan d'attaque de la station. Il consiste principalement à rester discret jusqu'à la prise de contrôle des communications de la station. Mais nous ne nous étendrons pas plus que cela sur ce plan, car Emmé dans sa grande gentillesse nous a déposé dans un des quatre hangars d'amarrage, et nous a proposé d'ouvrir la porte. Il le fit à coup de missiles - après tout, la discrétion…

Hub principal. Contrôle des ascenseurs. Appel d'un mécano. Alarme. Montée vers les communications. Neutralisation des gens. Andrew annonce une mise en quarantaine de la station (et passe au niveau d'alerte supplémentaire). Hack du système par Richard. Backdoor posée. On redescend. Dans le Hub, accueillis par deux tourelles. On remonte. Dans le point principal, accueillis par un tank et pleins de soldats d'élite ♪ On les bat. Pass pour porte suivante, Ibanna. Dernier discours. Combat pas très normal (griffes ? force surhumaine ?) Andrew active le bouton d'autodestruction (c'était le rouge !). Puis on bat Ibanna, fuite, explosion. L'Imprenable n'est plus.

On part vers l'inconnu.

Acte 2

Emmé nous propose de faire le voyage en stase. Richard, plus enclin à expérimenter plutôt que dormir, revoit sa décision lorsque Andrew lui murmure qu'il n'y a plus de café.

Puis… nous nous réveillons dans un charmant hôtel, avec quelques meubles et commodes, des stores vénitiens fermés. A l'ouverture de ces stores, un joli spectacle s'offre à nos yeux. Une ville industrieuse est éclairée d'un soleil duquel chatoie une lumière bleue et violette. De nombreux êtres s'animent en contrebas… des extrasoliens. Emmé nous avait encore fait part de ses ingénieux plans ♫

Stuff. Escaliers, réceptionniste. Caméra. Tentative de communication. un cercle, puissance de 10.

Ambassadeur psilon. (…) (Kärl, questionnaire)

Années 8 à 13

Que de découvertes ! Se balader dans les couloirs des Ambassades permet de discuter avec des extraterrestres tous plus différents et incroyables les uns des autres. Andrew et Alex, restés en tant qu’ambassadeurs soliens sur Mentat, purent découvrir les espèces qui peuplaient l’espace exploré de la galaxie.

Commençons par les psilons, dont Mentat est la planète mère. Petits, gris, et possédant une gemme sur leur front assez mystérieuse – qui change de couleur au cours de leur vie –, une chose est évidente à leur propos : ils aiment la science ! Cela résulte en une société avec certes moins de culture et de traditions que la moyenne, mais ils sont d’une créativité remarquable dans le domaine scientifique. Récemment, ils ont découvert la théorie liée aux champs de force. (Dictature efficace, noms allemands)

Les mshrans sont des bipèdes félinoïdes très agiles avec une bougeotte incroyable. Dans leur système féodal, un mshran cherchera avant tout à faire la fierté de sa famille – il en est d’ailleurs « expulsé » à l’adolescence pour ce faire. Il existe six grandes familles de Mshran, avec pour spécialité respective : le combat, l’unité environnementale, le culte de la personnalité, gardiens de la connaissance et de la diplomatie, richesses et science. (Féodal, noms avec toujours plus de ’r’ !)

Les méklons sont une race qu’on pourrait qualifier de mécaniser. A une époque, ils étaient bipèdes, mais se sont rendus dépendants de la technologie qu’ils utilisaient sur leurs propres corps au point qu’on peut les qualifier de mécas. Certains parlent de désévolution, c’est un terme que je n’approuve pas (Andrew). Ils sont très amateurs de sciences, et ont une particularité : eux ainsi que leurs vaisseaux sont capables de se réparer eux-mêmes ! (Démocratie d’efficacité, 2 lettres 2 chiffres)

Les élionathes, pour résumer, sont ce que les soliens pourraient qualifier d’elfes bleus de l’espace. Leur hiérarchie est très traditionnelle, et ils ont des concepts très intéressants : l’harmonie au prix de l’individualisme, le tout avant l’unique. A noter que des rumeurs romancées leur prêtent des pouvoirs mentaux ! (Caste, noms elfes ou autres races)

Enfin, nous pouvons rapidement parler des gnolams, une espèce mineure spécialisée dans le commerce, le flux de marchandises (concernant autant le marché de l’information que le marché des biens matériels) et le transport des gens. Il existe aussi trois espèces protégées : les primas, ; les zorlis, une espèce dans l’âge médiéval qui connait les mshrams comme des déités ; et les soliens, qui ont un statut assez particulier.

Andrew

Pendant ces cinq années, l’ambassadeur politicien diplomate acteur décida de fonder Aeternum, une compagnie de production de films (dont la majorité des employés était élionathe). La société commença à se faire connaître dans le milieu par des films aux sujets poignants et mal ou non explorés à ce jour – films interraciaux, documentaires actions, music-hall (oui, mônsieur :).

Cela ne l’empêcha pas de remplir ces devoirs d’ambassadeur, et il fit la connaissance d’un mshran de la famille Errhmir, gardienne des connaissances et de la diplomatie, de nom Rwranrar. Il discuta souvent avec lui, et vint à admirer les concepts d’honneur et de dépassement de soi par lesquels prospérait cette espèce.

Richard

AL42. Cave, culte des Anciens, culte des Machines, touça :)

Vlad

Voyage avec des gnolams, qui comptent bien commercer avec sol. Vlad leur dit besoins : technologie, métaux (mercure), un peu tout. Gouvernement : Résistance Win ! Peut se poser sur planète. News des gens !

- Alice : s’est rangée avec Maxime. Tout va bien, reçoit une pension du gouvernement.
- Jason : va bien. Reçoit le colis qui Richard lui a envoyé. Au départ de Vlad, lui remet une sphère en verre et une petite boîte qu’il demande à remettre à Richard, « pour qu’il l’étudie s’il s’ennuie ».
- Roger : le Président de la Terre \o/
- Aziz : gère le pôle média public du gouvernement (mais aussi, entre autre, le contre-réseau de communication qui est opposé au gouvernement).

Alex

Résultat questionnaire. Pour un solien, Aura ++ / Mental = Physique.
Essaie de trouver à quelle race appartient Emmé mais aucune info, les psilons pensent qu'il s'agit d'une invention des soliens même s'ils se demandent comment on a pu arriver ici.

Année 13 à 18

Notes :
Protectorat → vaisseaux flottes conseil. Conseil intervient flotte.
→ Règle de migration. Guerre entre espèces approuvée par conseil.
Jonathan n’imps. Spectre.
Plus ils sont éloignés, moins ils s’aiment.
Alex : Voyage sur Sol pour prévenir des choix qu'on a fait(alliance au conseil, on doit leur donner des vaisseaux pour avoir une protection).
Prévient Roger de l'importance de commencer à coloniser d'autres planètes, en particulier Hiraki qui est en position stratégique.

Année 18 à 23

Moteur : 2 parsecs / Mois.
Nouveau carburant, alliage.
Studio Aeternum : technologie : contacter vaisseaux warp ( < 1 parsec )
Psilon : tirer petits astéroïdes.
Vlad : Aller trouver Jonathan. Spectre couverture. Equipage du vaisseau : majoritairement alien (mshran, elionathe, solien). Jonathan : « Plus par nécessité que par choix ». Curiosité. Orion. Pan.
Alex : Commence à créer une entreprise d'informations en se servant du marché pour se développer.
Richard : ?
Andrew : Lève l’embargo sur Sol par échange d’information (« Les soliens sont de bonne volonte » ↔ « comment créer la techno de communication dans le Warp). Jonathan, tu me paieras ça. Va sur Sol pour y implanter Aeternum, moins orienté film mais plus R&D, plan de création d’un « vaisseau studio ». Hariki.

Année 23

Il nous faut aller sur le vaisseau de Jonathan. Aeternum laisse filtrer des informations : voyage en grandes pompes vers Asterion. En espérant que Jonathan comprenne :)
Nous utilisons un transport gnolam pour nous y rendre.

Gnolam : Embêté, car il doit vous livrer au pirate Jonathan. Assurance, dédommagement ?

Andrew : 50 % réduction à Aeternum et boîte d'infos d'Alex pour les transports gnolams.

Gnolam : Comprenez, je ne peux être sûr que vous ne teniez pas avec Jonathan. 8%

Andrew : Vous plaisantez ? Au vu de nos relations avec Jonathan, le mieux que nous pouvons espérer est une mort rapide. 15%.

Gnolam : … 8%, mais ! J'ordonne à mon capitaine de ne pas vous tirez dessus une fois que vous serez sorti du vaisseau.

Andrew (tout sourire) : 15%. Et je dis à Vlad de ne pas déclencher les explosifs dans la cargaison.

Gnolam : … Deal.

Vaisseau Jonathan : catégorie 2, missiles, rayon tracteur, laser, contre mesures. Blindage titane, pas de boucliers. 20 personnes ~ pour l'équipage (soliens, mushrams, meklons). Récupéré il y a 10 ans sur Sol, puis a beaucoup été patché. La méklon s'appelle YU67. :)

Duel négoce avec Jonathan. Gagné, il doit une info utile à Aeternum. (Retranscrire…)

Culte des Anciens : Il y a un moment, un vaisseau d'exploration d'un navigateur trilarien (ancienne race non disparue) est parti explorer Orion. Nousa vons retrouvé ses histoires, grâce à son carnet de bord. Les ruines d'une espèce de vaisseau semblaient encore actives, ils s'en sont approchés mais se sont fait tirer dessus (des sortes d'ovoloïdes blancs) et ont fui. Dans les enregistrements qu'ils ont pu faire, il y avait un pic d'énergie à un endroit manquant du vaisseau. A noter que le carnet s'arrête après que l'explorateur soit parti vers Merastel.

Or, Jonathan s'est “arrangé” pour récupérer la partie manquante du vaisseau (qui était chez les méklons). Il s'agit d'une sorte de prisme, un parallélépipède noir.

Discussion avec le trilarien. Il s'appelle Daimo. Son peuple vit plutôt dans le Sud. Il est sympathique, on discute de choses et d'autres.

Comment s'approcher ? Rayon tracteur, sondes bizarre (blindage incompréhensible, canon ionique, tout ça). Combat. Pod / blessés / radios.
Vaisseau, porte.
Solien avec des ailes, fils de Merastel, gère ce vaisseau. Conscience artificielle. Créé il y a quelques milliers d'année - 4733 ans. Concernant ses constructeurs… on a déjà une idée, non ? Concernant son stationnement ici : sa source d'énergie principale n'est pas redémarrée.

——————-

Rêve !

Réceptionniste solien. Pubs divertissements. Guerre. Année : -5.
Président : Alice. Planète : ? Taxi.
Pas de races extraterrestres. Général de l'armée adverse : Leopold. Paperesse : énormément de films produits. 90 à 95 % de la population va voir au moins un film par jour. Mais ces chiffres indique une baisse de la fréquentation globale des cinémas. Du à l'holographie 3D, etc.

Soleil grossit.

Anciens contacts d'Alex : Traffic d'oeuvres d'art et de livres interdits. Guerre : désaccord entre gouvernement et quelque chose d'autre. Guerre a commencé il y a.. ?
Ils n'ont pas de noms.
Boulanger : quand il est né, ça avait déjà commencé.
Leopold : siège de la ville. (Jonathan : Mais quel est votre ennemi ?) ? . Parce qu'on a raison.

Négocier paix ? Non. Les autres vont mourir. (En ville, on nous disait : Les autres sont en train de mourir). Quelque chose ne peut pas être vrai et faux en même temps.

Soleil grossit.

Porte (Vlad) : Conseil (psilon, mshran, meklon). Nous sommes en -1. On est actuellement sur la planète Orion. Merastel : Ce n'est pas une connaissance qui vous concerne. Fin du monde : Il n'y aura jamais de fin. Guerre ? Pas vraiment d'armée.

(Leopold) Attaque ou défense ? Défense. Contrôler ou détruire ? Détruire. Survie ou Liberté ? Survie, mais on a besoin de la liberté. Ennemi : le temps. Ennemi du temps : la science. Ennemi de la science : l'ignorance. Objectif : faire survivre. Qu'êtes-vous prêt à faire pour faire survivre ? Mourir.

(Alex) Emmé répond : les extraterrestres n'existent pas. Léopold pas opposé à Alice. Point étoile : contemplation.

5 esprits et programmes vaisseau (?). Maître de ce rêve : la destinée. Le symbole du vaisseau : ça n'existe pas ici.

On sort du rêve (ou pas). Salle grise, 3m x 3m x 2m. Eclairée, aucune lampe, 6 balles de lumière. A emmener vers autre salle, support. Mais trou au milieu : le Warp (\o/). (Résolution…)

Connaissances technologiques :

théories traitant de la manipulation de la gravité, déclinable en trois utilisations (réduire gravité objet, réduire gravité vaisseau, flux de poids).

moteur vaisseau croiseur.

Acte 3

Année 23

Enfin un peu de repos, on se retrouve autour d'un verre après tous ces évènements pour discuter de ce que l'on va faire. On lance la construction du croiseur et de quelques vaisseaux personnels. Andrew, Vlad et Alex vont chez les gnolams pour signer un contrat et commercer, Richard lui en profite pour terminer le recrutement de son équipe. Pendant ce temps se produit le tragique incident du RickenBauwer (?) les tensions montent entre Sat entre Elionnates et Klakons. Johnson, le 1er spectre humain est alors envoyé sur place pour régler le conflit. Prit d'un accès de folie, il fera un massacre parmi les Élionnates. Il s'est avéré que cela était du à un virus mit en place par les Klakons.

Année 24

Richard travaille à résoudre le problème du virus qui a touché Johnson (à base de nano machine), une solution est trouvée et Johnson est soigné, mais, après l'incident, ça carrière est terminée.
Andrew et Vlad partent sur sol grâce au vaisseau de Vlad tandis qu'Alex reste chez les gnolams pour glaner des informations sur la manière par laquelle les différentes races ont découvert le voyage spatial.
Alice est portée disparue après avoir laissé un message d'adieux à Vlad, Maxime est partie à la recherche de son père dans le sud de la galaxie.

Année 25

Vlad part à la recherche de son fils dans le sud de la galaxie et rencontre les Alkaris.
Andrew renforce la position d'Aeternum sur Sol, recrute un équipage pour l'Eons.
Richard se fait discret durant cette année.
Alex reprend sa collecte d'informations chez les Psylons. Il rencontrera un membre du culte des anciens avec qui il échangera des informations sur les Mshranns et les Elionnates.

Année 26

Vlad-
Richard-\\Recherche Alex continue sa tournée maintenant chez les Mecklons, mais ceux-ci sont réticents quand à lui donner l'information.

Année 27

Clone géhéna; recherche stabilisateur Alex continue ses recherches chez les Mecklons.

Année 28

Alex va chez les primas pour avancer dans ses recherches où il est recontacté par le culte des anciens.

Année 30-32

Accroissement des tension Klackon - Prima

Année 35

Mise en place des communications inter-systèmes

Année 38

finalisation de la map galactique / révélation des dernières anomalies Découverte et début de groove avec les silicoïdes.

Année 39

Capture d'Andrew et de Richard parti en avance pour préparer le terrain assaut sur le conseil, avec les silicoïdes et l'appuis de l'eons, libération de Richard et Andrew de la prison du conseil déclaration de la loi martiale, début de la guerre, demande du génocide Klakon Berserk de masse les silicoides laisse leur instincts ce déchainner. Alex et Vlad frôle la mort, l'Eons se sacrifie pour couvrir notre fuite.

Année 40-41

repos chez les alkaris. Constitution de l'alliance du Sud

Année 42-52

escarmouches et affrontement, dont 44 et 47 Défense réussite de Nagar 50 Chute de Balik Préparations de bataille finale

Année 53

Chute de Gryphon

Acte 4

Année 53

repos rencontre pretresse cave

capture de l'Atlantis

Blob culte des anciens, demande de rencontre. Épaississement du warp

Année 73

Nous nous retrouvons tous sur l'Atlantis avec je projet de la ramener du côté de Sol, le voyage ce passe bien, Andrew est penché sur le problème logistique d'Aeternum, Vlad s'occupe du réaménagement de l'Atlantis rebatisé l'Institut, Alex est plongé dans la création de sa nouvelle branche parallèle au culte des Anciens pendant que Richard comme a son habitude est dans ses recherches, imperturbable.

Une alerte sonne, des intrus sont à bords, comment ont-ils pu nous intercepter dans le warp c'est impossible.

Une créature de brume noire traverse le vaisseau ses parois ses occupants, elle émet d'importantes radiations, nos armes sont sans effet la coque risque de se désagréger nous devons sortir du warp. Aussitôt l'attaque cesse, la créature est restée dans le warp. Nous sommes en sécurité pour le moment, mais où ?

Après une brève analyse de la position des étoiles nous sommes sur notre route mais nous sommes allez plus lentement que prévus. Nous sommes a des années lumières de l'étoile la plus proche.

Andrew : J'ai quelque chose sur les détecteurs, un astéroïde surement.

Richard : Tu peux faire une analyse de la composition ?

Andrew : Des gaz nobles cristallisés et des métaux ferreux…

Richard : Rien qui puisse nous aider malheureusement…

Plusieurs minutes plus tard.

Richard : Attend des gaz nobles cristallisés ??? Mais c'est scientifiquement impossible ?! Nous devrions peut-être allez voir ?

L'Eons se retire de l'Institut et s'approche des astéroïdes.

Après une observation plus approfondie les masses flottantes au hasard du vide s'avèrent êtres les reste d'un vaisseau construit par ceux qu'on appel les anciens. Il semble désactivé, abandonné de tout signe de vie depuis des siècles. Nous prenons une frégate pour nous approcher quand une communication nous est alors relayée par l'Institut.

??? : Bonjour, j'ai besoin d'aide.

Andrew : Bonjour, qui êtes vous ?

??? : Je me nomme Mathilde je suis la dernière survivante de ce vaisseau.

Andrew : Comment avez vous fait pour survivre sur ce vaisseau sans système de survie pendant tout ce temps ?

Mathilde : Je ne comprend pas votre question, je suis toujours, c'est tout.

Andrew : Comment pouvons nous vous aider ?

Mathilde : Je vous indique un sas depuis lequel vous pourrez me rejoindre, je vous expliquerais tous sur place.

Andrew : Très bien nous arrivons.

Notre vaisseau s'arrime, nous enfilons nos combinaisons avant de rejoindre le sas d'accès. Nous entrons alors dans un dédale de couloirs sombres et sans vie à la recherche de Mathilde. Soudain 4 sphère de métal apparaissent devant nous, les mêmes que nous avions croisé sur Eden elle nous inspectent puis repartent, nous les suivons jusqu'à arriver dans la pièce où Mathilde nous attend.

Après quelque échange de mots nous apprenons que d'autres I.A. sont confinés à de l'autre côté du vaisseau. Elle nous demande de l'aide afin de récupérer deux prototypes.

Mathilde : Au fait vous pourriez me confier le plan d'une arme, je verrais ce que je peux faire.

Richard : Oui je vous transfert ça tout de suite.

TODO

Nous arrivons dans la salle du prototype numéro 2, la salle est presque entièrement vide… Au centre de celle-ci trône une petite sphère de métal, dont l'utilité nous échappe encore, sur une tige de métal d'un mètre de haut. Andrew, qui c'est découvert une nouvelle passion pour l'étude d'objet hautement technologique ; ou peut-être avait-il pris la sphère pour un caillou ? ; se lance dans l'étude de celle-ci accompagne de Richard.

Soudain Richard se figea, paralysé par sa découverte.

Andrew : Richard ? Tout va bien ?

Richard ne dit pas mots, s'il lui restait encore des glandes lacrymales il ne fait nul doute qu'il aurait pleurer.

Adrew : Richard ? C'est quoi ce caillou ?

Richard : C'est le but de 30 années de mes recherches. Ce “truc” permet à une machine de disposer de capacité psychique.

Alex : Je pressens une menace, quelque chose ne tourne pas rond dans ce vaisseau.

Vlad : Bon, on retourne au prototype numéro 1 et on voit ce qui se passe.

Richard : Je ne par pas d'ici sans ce prototype, je suis bien loin d'avoir atteins ce résultat j'en aurais encore pour des années et des années, c'est l'aboutissement d'une vie de recherche, je ne peux pas partir sans ce prototype !

Alex : Tu as besoin de combien de temps pour le démonter ?

Richard : Je ne sais pas je ferait au plus vite mais je ne peux rien vous promettre.

Vlad : Je vais t'aider à le débrancher, vous allez voir ce qui ce passe, on reste en contacte permanent.

Alex : Ok ! Faites-vite j'ai l'impression que sa va chauffer.

Andrew : On y vas.

Alex et Andrew disparurent dans les couloirs d'aciers sans lumière tandis que leurs compagnons s'acharnaient à démonter l'artéfact du vaisseau.

Alex : J'entends des bruits de laser un peu plus loin.

Andrew : Oui ça me semble familier… C'est la soudeuse… Richard pourquoi tu as données les plans à cet I.A. ?!


Dans les corridors du vaisseau se battaient sans relâche les robots de Mathilde sur lesquels venait se jeter les sphères d'aciers contrôler par la multitude d'I.A..

Andrew : Un détonateur quantique, ces robots le protègent. Il faut le désamorcer.

Alex : Tu sais comment faire toi ?

Andrew : Non, il faut raisonner cette saloperie de robot…

Ils partirent alors à l'assaut des robots pour parvenir à contacter Mathilde.

Andrew : Mathilde ! Pourquoi vous nous avez trahi ?

Mathilde : Vous ne répondiez pas, je ne pouvais pas savoir si vous étiez passez à l'ennemi, je peux d'ailleurs pas savoir si vous n'êtes pas sous leur influence en ce moment même…

Andrew : Richard, Vlad, vous en avez encore pour longtemps ? Il faut qu'on évacue.

Alex : Je vais essayer d'atteindre Mathilde.

Richard : Ça y est on a réussi à débrancher ce truc, laisse tomber Alex on a plus le temps.

Alex : Non ! Je peux encore y arriver.

Vlad et Richard coururent vers le sas le plus proche avant de sauter dans le vide spatial duquel ils furent récupéré par l'équipage de Vlad.
De son côté Andrew entreprit la même chose, Alex quant à lui s'acharnait sur la porte d'accès à l'I.A. qui paraissait indestructible.

Vlad : Alex ça va sauter ! Sort de là !

Alex avait a peine atteint la sorti lorsque le détonateur quantique explosa. Par chance il fut heurter pas un morceau de coque massif qui n'avait pas résister au choc de l'explosion, par chance il était en vie…
Soudain la créature du WARP surgit de nulle part avant de fondre sur la partie du vaisseau encore occupé par Mathilde. Il eu un grand silence puis les restes du vaisseau explosèrent l'onde de choc faisant vibrer nos boucliers.

Il ne restait plus que des débris parmi lesquels flottant le moteur presque intact et avec lui l'énergie qu'il nous fallait pour repartir. …

Année 74

Alex est allé chez les chrysalides afin de les retourner contre le Culte des Anciens et de fonder une succursale de Noctlentia. Au bout de quelques années, une vague psi déployée par le Culte des Anciens a déferlé sur Esper. Alex a réussi à survivre grâce au soutien du culte des explorateurs mais malheureusement, tous les chrysalides présents sur la planète sont morts suite à cette attaque.

Année 78

Alex s'est rendu chez les trilariens afin de les convaincre de s'allier contre le Culte des Anciens et pour essayer de créer un second siège social pour Noctlentia.

Année 79

Noctlentia avertit Alex que le Culte des Anciens compte lancer une vague d'énergie psychique sur la planète mère de la race trilarienne durant l'année 80. Grâce à cette information, le conseil a pu réunir une force de défense psychique suffisament puissante pour repousser l'assaut et éviter ainsi aux trilariens de voir leur race détruite à l'instar des chrysalides.

Année 8?

Andrew, Richard, Vlad, Alex, Monsieur ainsi que le conseil ont décidé d'attaquer le Culte des Anciens afin d'éviter une nouvelle attaque de leur part.

conseil de guerre, préparation des troupes…

Année 87 ?

Suicide Mission

Richard :
~0:36
Je ne voulais pas diriger, ni être un conquérant ; je ne l’ai jamais voulu.

Dignes Fils de la Galaxie,
0:43 A l’heure où je vous parle ma voix est retransmise jusqu’aux confins de nos mondes. Et je dis à tous ceux qui m’entendent : “Ne désespérez pas, car le malheur qui est sur nous n’est que le fruit de l’avidité et de l’amertume de ceux qui ont peur de ce que vous êtes capable d’accomplir.” Vous avez peur, moi qui vous parle je suis terrifié.
0:58 Terrifié car je sais que tous ne rentrerons pas. Certains se demandent sûrement ce qu’ils font ici, pourquoi sont ils venus, d’autres préféreraient sûrement tourner les talons…
Mais comment protéger vos peuples et vos familles ?
1:10 Il faut se battre !

Alex :
1:12 Le combat final approche. Tous, sans exception, allez participer à l’Histoire de notre Galaxie. Il n’appartient qu’à nous d’écrire le chapitre qui contera comment notre armée défia le Culte des Anciens, comment elle écrasa cet ennemi et montra que la Liberté l’emporte sur la Tyrannie. N’oubliez pas que ce sont les vainqueurs qui écrivent l’histoire, la défaite n’est pas une issue envisageable : nous ne laisserons pas notre histoire être effacée !

Andrew :
1:41 Trilariens, Soliens, Psilons, Méklons, Silicoïdes, Alkaris, Gnolams, Chrysalides…Tous comptent sur nous en ce moment même… Nos ennemis misent sur notre division pour gagner. Ils ont tort. Que vous ayez des ailes ou des écailles, que vous soyez mécanique ou organiques, ; montrons leur que quelque soit notre espèce, nous ne laisserons pas la tyrannie l’emporter. Notre esprit est plus fort et plus libre que le leur ! (Note pas trop haute !)
Alex :
2:09 Nous avons déjà repoussé le Culte des Anciens lors de leur lâche tentative pour exterminer les Trilariens. Vous êtes déjà les sauveurs de tout un peuple. Et vous, chacun des êtres que vous êtes, vous avez le pouvoir, le pouvoir de rendre la vie belle et heureuse, le pouvoir de faire de cette vie une merveilleuse aventure. Alors, à l’heure où la galaxie tout entière est menacée, utilisons ce pouvoir et mettons un terme aux atrocités d’Enola. Non ! Nous ne nous laisserons pas faire sans réagir, montrons lui que l’univers ne lui appartient pas!

Vlad
2:46 Un jour peut-être, vos enfants et vos petits-enfants devront lutter pour les leurs. Ils suivront vos pas, ils protégeront des valeurs de justice et de droiture que vous leur avez légué. Aujourd’hui, vous créez le moteur de leur courage. Vous serez les héros dont ils se souviendront toute leur vie. Votre exemple leur montrera qu’il ne faut pas abandonner, quels que soient les obstacles, quelles que soient les difficultés, qu’ils doivent toujours luter pour ce qu’ils jugent juste, car tel est notre cause. Nous ne nous battons pas contre un peuple ou contre une armée nous nous battons contre une tyranie, contre l’absence de liberté, l’absence de choix.

Andrew
3:20 Battons-nous en l’honneur de ceux que nous avons perdu ! Pour protéger la vie de ceux qui nous sont chers, pour la gloire, pour nos idéaux ! Ce n’est pas le temps de la vengeance ni celui des larmes, c’est celui de l’action. Nous sommes aux portes de l’Empire du Culte des Anciens. Il nous attend, faisons preuve de notre courage ! Faisons preuve de notre détermination et de notre volonté !

Richard
3:45 Mes frères, lorsque je vous observe, je ne peut que m’incliner devant l'exceptionnel potentiel que je lis en chacun vous.
3:55 Ensemble, montrons au Culte des Anciens que nous sommes unis.
Vlad
4:00 Ensemble, montrons leur que nous ne faillirons pas.
Alex
4:04 Ensemble, montrons leur que nous sommes uniques.
Andrew
4:08 Ensemble, montrons leur que nous sommes des héros.
ALL
4:11 Soyez fier d’être ce que vous êtes!

L’heure était au dénouement final. La guerre n’avait fait que trop de ravages, le Culte des Anciens avait effacé l’existence de trop d’innocents. Il a détruit Klakon ; il a exterminé les Chrysalides. Mais la lâcheté de leurs actions ne paye plus. Le Culte ploya devant les Silicoïdes et les Trilariens. Il recula. La contre-attaque des Fils de la Galaxie allait être dévastatrice.

La bataille se déroula à Asterion, planète mère du système Elionathe. Notre armée, sortant du Warp, se déploya devant l’ennemi. Les Soliens et les Pirates prirent le flanc Ouest, les Alkaris et les Mercenaires le flanc Est. Le centre de nos forces était composé du vaisseau mère Psilon, la Sphère, de celui des Trilariens, l’Atlantis 2, de Monsieur et d’une force de frappe inter-espèces imposante. Notre arrière-flotte était composé de l’Institut, des vaisseaux de support et des lance-missiles – dont une bonne partie de la flotte Meklon.

L’ennemi s’était préparé. Dans le décor trop sombre qui allait faire office de champ de bataille, on distinguait à peine les lignes ennemies. Au front, les vaisseaux Mshrans, suivis de près par les Primas. L’arrière-ligne comprenait les vaisseaux du Culte des Anciens et la flotte Elionathe. Enfin, la planète mère Elionathe se détachait dans ce système sans lumière.

La lumière… Asterion était renommée pour sa beauté. Les rayons du Soleil illuminaient des parcs cristallins magnifiques, les villes baignaient dans une lueur reposante. Le Culte avait détruit cela. Le Soleil du système n’était plus. Intégralement entouré d’une barrière de métal, il en émanait une énergie qui défiait les lois de la physique. Il s’agissait du projet secret du Culte : le projet Dyson.

  « La Guerre, c’est comme la chasse, sauf qu’à la Guerre les lapins tirent. » Proverbe Mshran

Le combat s’engagea. Les lignes Mshrans chargèrent, leur vaisseau mère, le Maw, faisant preuve d’une vélocité exceptionnelle. En réponse, notre armée s’avança, prête à en découdre. En ce début de bataille, les Fils de la Galaxie payèrent le prix de leur ignorance. Tant au niveau de leurs ennemis… que de leurs alliés. Le projet Dyson s’activa. Des portes métalliques s’ouvrirent, et en un instant, le rayon qui s’en dégagea réduisit en cendres quantités de nos troupes et, Elona n’éprouvant aucun remord, une partie des forces ennemies.

Cette lumière de mort pulvérisa la flottille Solienne, anéantit plusieurs vaisseaux de classe 4 et vaporisa notre allié dragon.

Il existe de ces silences qui résonnent après des atrocités que l’esprit ne peut penser… Le moral des troupes des Fils de la Galaxie faillit.

Mais notre armée ne tomba pas. Nous ne pouvions laisser le Culte gagner. Nous ne pouvions leur laisser la Galaxie, nous ne pouvions laisser un Âge d’esclavage et de tyrannie s’étendre. La charge reprit. Andrew se téléporta depuis l’Institut sur ce qu’il restait de la flotte Solienne et la commanda aux côtés de Leopold. A bord du Liberty, le dirigeant d’Aeternum n’avait plus qu’un objectif : faire payer à Elona la perte d’un ami, d’un mentor. La flotte Solienne servit de bouclier contre le projet Dyson et avançait, instoppable, sur le flanc Ouest, cible facile pour le rayon dévastateur.

Au centre et sur le flanc Est, les deux armées se rencontrèrent. Le Culte joua une deuxième carte. Les vaisseaux Mshrans se transformèrent grâce à de puissants pouvoirs psychiques, devenant des ersatz de monstres attaquant notre flotte avec griffes et pinces. Supportés en plus par les boucliers psys Elionathes, ces vaisseaux étaient devenus intouchables.

En prise avec ces monstruosités, les Trilariens réagirent. Des escouades d’élite trilariennes courageuses se téléportèrent dans les vaisseaux Mshrans, avec en main des missiles pulsars armés. Des flux vidéos brouillés furent récupérés par l’Institut, ils montraient ce qu’étaient devenus les Mshrans : des aberrations dégénérées par le Psychique du Culte. Ils ne redeviendraient jamais normaux.

Les Mshrans pouvaient désormais se téléporter eux aussi. Cela n’empêcha pas les Trilariens de faire exploser les missiles à l’intérieur même des vaisseaux ennemis.

Vlad, avec la flotte Alkari, avançait dans le flanc Est et maintenait une pression trop forte sur les Primas, l’Alice se jouant des tirs ennemis qui n’arrivaient guère à toucher. Un peu en deçà, les formations du Culte étaient mises à mal par des bombardements stratégiques de missiles pulsars. Les Pirates chargeaient sans merci, ravageant les lignes ennemies sous une pluie de lasers et de missiles. Alex découvrait à l'aide de la chambre psychique de l'Institut de nombreuses failles dans la stratégie ennemie, qui était exploitée par les commandants de toutes les flottes.

  « L’humanité devra mettre un terme à la guerre, ou la guerre mettra un terme à l’humanité. » Roger, Deuxième Président de Sol unifiée

Trois heures après les premiers tirs, l’armée ennemie s'essoufflait. Les vaisseaux Mshrans ne supportaient plus les déferlantes psychiques qui les transformaient. Peu à peu, leur bestialité les tuait. La flotte s’éteignit… Néanmoins, les vaisseaux ne partaient pas seuls. Les détonateurs quantiques endommageaient gravement notre armée assaillante déjà éclaircie. Dans un acte de bravoure final, les Trilariens foncèrent sur le Maw pour l’empêcher de se téléporter dans nos rangs ; le bombardement qui s’en suivit acheva le vaisseau mère Mshran. L’explosion quantique détruisit certes l’Atlantis 2… mais il emporta aussi le Silverback, vaisseau mère Prima.

Richard n'avait plus le choix. Bien que notre armée gagnait sur le plan militaire, la situation pouvait balancer à tout moment à cause de notre force de frappe psychique moindre. Depuis l'Institut, le dirigeant du Culte de la Machine attaqua directement Enola sur le plan psychique. Il réussit à neutraliser ses pouvoirs… mais arrêter un tel monstre a un prix. Et ce prix, les Elionathes durent le payer. La procédure d’isolation des pouvoirs psys ennemis dégénéra, et l’entité unifiée du Culte des Anciens disjoncta. Ainsi qu’une partie de la population Elionathe. Et que Richard.

Le vacillement d'Enola permit d'entraver l'ouverture des portes du projet Dyson, et d'envisager une mission suicide à l'intérieur de ce globe…

TODO

vaisseau dévasté, corps, armée robotique. Maxime question, combat (loot). Enola révélation Antarans, Merastelonien.

Discours a récup.

Acte 5

Années 88 à 90

Le début de ces années fut difficile. Les ravages causés par cette guerre étaient incroyables. Richard, à peine remis, utilisa l'Aeon pour retransmettre un discours à la Galaxie toute entière.

Eternal Sorrow

Peuple de Merastelon.
Je me présente à vous aujourd’hui, afin de demander solennellement pardon à toute la galaxie.

Durant la dernière bataille, j’ai volontairement puisé, dans l'énergie des peuples d’Asterion pour contrer la Haute Pretresse. En une fraction de seconde, des milliards de vies qui n’auraient pas du être emportées furent perdues…

Trois civilisations millénaires furent entièrement mises à plat.
Je ne souhaitais nullement laisser ces séquelles, mais je n’avais pas su calculer toutes les retombées de mon intervention. Et surtout je n’avais pas d’autre solution.

Nous nous faisions décimer. Nos vaisseaux tombaient par centaines devant les troupes du Culte des Anciens et devant la puissance incommensurable du projet Dyson.

Nous devions agir, alors j'ai pris la décision que personne ne voulait prendre. Celle de risquer de sacrifier un nombre incalculable d'innocents pour en sauver bien davantage encore.

Ai-je des remords ? Oui, cette décision me hante à chaque instant, et je suis terrifié car je sais que jamais je ne pourrais oublier.

Modifierais-je ce choix si je le pouvais ? A cela je répond non sans la moindre hésitation.

Car je reste persuadé que nous n'avions pas d'autres options.
Car je reste persuadé que le destin de tout nos peuples aurait été plus funeste encore… si je n’avais rien fait.
Car je préfère assumer seul la responsabilité de cet acte.

Ce que je vous demande ici, c’est une chance de réparer les torts que j’ai causé.
Mais je comprendrais que le destin de la galaxie ne puisse être confié à des personnes telles que moi.
Aussi j’accepterais votre décision quelle qu’elle soit. Et je me plierais a votre jugement.

Suite à ce discours marquant, le conseiller Solien intervint. Tous attendaient la réaction du peuple d'origine de Richard, après tout. “Il faut savoir oublier le passé et construire notre futur !”. Soliens, Psilons et Méklons aideront à la reconstruction des trois peuples.

Richard s'y attela avec l'aides de nombreuses équipes scientifiques, dont Aeternum Artifexia et YU67. Les recherches étaient complexes : on ne parlait pas là d'une reconstruction physique, mais d'une reconstruction psychique.

Pendant ce temps, Alex fit la promotion du Culte des Explorateurs, et partit enquêter sur les Zorlis. Il s'y fait accepter, et y trouva Asclepsius - qui visiblement avait envie de s'installer ici également. La civilisation Zorli était à l'état Moyen-Âgeux ; le plus marquant était leur utilisation profane des pouvoirs psychiques.

Vlad, après avoir nommé Linae à la tête des Elionathes, alla chez les Alkaris. Il y gravit rapidement des échelons et fut rapidement proposé en tant qu'Empereur. Il déclina, préférant devenir conseiller plutôt qu'Empereur : il ne souhaitait pas créer de dissensions au sein du peuple Alkari.

Andrew s'attarda chez le peuple Gnolam, qui avait perdu leur dirigeant (et possesseur). Mettant rapidement un terme aux tentatives de rachats diverses et variées d'Aeternum, il s'attela à la guérison de Kakoulokian. Lui seul vivait de la même manière que lui, hybride entre organique et mécanique. Ignorant la peine causé par la fatigue, il soigna sans discontinuité Monsieur pendant 3 ans. (1 PV/jour !) Mais il restait un problème : l'esprit de Kakoulokian était toujours inerte.

Années 91 et 92

Durant ces années, nous découvrons les plans des diverses espèces pour leur vaisseau de classe 6.

Alkaris : L'Arborea

Vaisseau plaine à pilotage empathique capable de réparer rapidement des classes 3 et 4 (et 5 ?).

Soliens : L'Immortel

Bâtiment de guerre ultime.

Psilons : Le Contrôleur

Projecteur de bouclier

Mshran : Le Broyeur (Data recovery - Le peuple est incapable de construire le vaisseau seul)

Foncer dans le tas et mordre des gens.

Elionathes : ~ (Data recovery - Le peuple est incapable de construire l'artefact seul)

Il s'agissait d'intégrer un catalyseur psy à un vaisseau.

Primas : No Name (Data recovery - Le peuple est incapable de construire le vaisseau seul)

Vaisseau rapide, il aurait été capable de téléporter des armes biologiques dans les vaisseaux ennemis, puis des troupes.

Trilariens : Le Squid

Poulpe capable de téléporter des vaisseaux alliés (et éventuellement ennemis).

Méklons : Eden

Retravail pour le transformer en base de production mobile.

Gnolams : ~ (Cas particulier : Kakoulokian avait des plans)

Silicoïdes : No data.

(TODO)

Année 93

En début d'année, Emmé contacta Alex pour lui demander un coup de main le plus rapidement possible. Marge de manoeuvre : 4 ans - on commence à avoir l'habitude.

Andrew contacta Emmé pour lui parler du problème de type psychique qu'il avait. Bien qu'il ne soit pas expert sur la question, le Zorli proposa quelque chose au dirigeant d'Aeternum. Il lui lanca du psy pour enlever des verrous que Kakoulokian m'avait mis pendant son opération. “C'était extrêmement douloureux. Si mon moi conscient était ailleurs, mon subconscient était encore lié à mon corps…” Malgrés la douleur, Andrew déduisit de cette expérience une chose. L'esprit de Kakoulokian, où qu'il soit, ne réintégrerait plus un corps qu'il considère comme perdu.

Soit. Andrew ne pourrait réunifier le corps et l'esprit de Monsieur. Dans ce cas, il suffit de construire un corps avec lequel il fusionnera.

Il appela Richard, Vlad et Alex pour demander un coup de main. L'expérience nécessitait d'entrer en catalyse ; elle avait de meilleures chances de succès si les individus intervenants connaissaient Monsieur. Hors, bien peu dans la Galaxie pouvaient prétendre le connaître.

La psyché de Kakoulokian… Une boucle dans laquelle la Galaxie se construisait depuis poussière, se faisait détruire par un rayon Solaire et retombait en poussière. Même après sa fin, le projet Dyson revenait.

“Cela fait des années que je te côtoie Kakoulokian. Je ne t'ai jamais compris totalement. Mais je suis sûr d'une chose. Ce n'est pas un stupide rayon qui te mènera à ta fin. Nous y veillerons.”

A ce moment, quoiqu'il se dise, quoiqu'il se passe, il fut une assertion qui ne pouvait être démolie. Au fond de nous, nous savions que Kakoulokian était vivant. Il fallait convaincre le dragon millénaire qu'il n'était pas mort. L'équipe intercepta le rayon solaire.

Nous nous réveillâmes chez les Méklons. YU67 était venu nous chercher suite à un blackout de notre part (encore :). Il semblerait que sur Bunda, une vague psychique tende à prendre le contrôle de tout ce qui est là bas pour construire “quelque chose”.

Andrew retourna sur la planète mère gnolam. Des documents l'attendaient sur son bureau. Il les saisit, un sourire aux lèvres. Quelle ne fut pas sa surprise de trouver une liste de matériaux et main d'oeuvre à livrer sur Bunda.

Vous aimez le risque ? Que vous soyez scientifique, mécano, cuisinier, bref, qui que vous soyez : Aeternum a besoin de vous. Si vous êtes prêts à participer à un grand-oeuvre qui révolutionnera la Galaxie, vous êtes les bienvenus. Mais sachez une chose : vous ne pourrez être payés que lorsque vous reviendrez.

Pour les postes clés, Andrew s'occupe lui-même du recrutement. La situation n'est pas cachée : “On vous envoie dans une tempête psychique, on a besoin de vos compétences là-bas pour construire un truc pendant une durée indéterminée. Si vous revenez, on vous paye. Beaucoup.”

Pendant ce temps là, Vlad groove avec les Alkaris, Richard commence à avoir des résultats et Alex se fait contacter par Emmé. (A continuer)

→ Emmé nous contacte pour coup de main.

Année 94

Scénar' sur la planète Zorli.

Labos d'Asclepsius.

Fuite avec le “nouveau” Emmé.

Planète __. Bricolage, poursuites.

Combat, activation du compresseur temporelle. Black out.

FREEZE TEMPOREL

Part 1 (20 ans, an ~8)

IA latente implantée dans les systèmes d'Asclepsius. Soins apportés aux PNJs rescapés de l'escape de Mars. Construction d'un vaisseau à la main. Dépôt de la compta d'Asclepsius de l'époque chez Kakoolokiyam (avec un 'ti message d'Andrew).

Part 2 (10 ans, an ~53)

Direction Merastel. On tombe sur le Gardien. Fuite !

Scène de la bataille de Gryphon.

On se pose sur la planète juste avant que le rayon ne la touche. Là, nous arrivons à rencontrer Klakon qui a elle aussi déclenché un timestop en espérant trouver une solution. Elle nous révèle son ultime plan : nous confier son unique enfant. Elle, est condamnée. Malgré ses efforts et ceux de Kakoolokiyam, ils n'ont pas trouvé de contre-mesure.

assoce/guiilde/merastelon/campaigns/une_galaxie_d_acier/une_galaxie_d_acier.txt · Dernière modification: 2016/06/24 15:53 par 195.137.181.24